. .

 | 
 

 Composition du Troisime Trimestre 3 A.S. (S.E) Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf

         





: 1258
: 106
** : 3
: 3422
: 25/01/2008

: Composition du Troisime Trimestre 3 A.S. (S.E) Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf    19 2008 - 20:03

Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf Niveau : 3 A.S. (Sciences exprimentales)

Composition du Troisime Trimestre
Date : 18 / 05 / 2008 *********** Dure: 02 heures

Sujet 01


Texte:



Et puis, qu'est-ce que c'est que ce sport o vingt-cinq gaillards s'essoufflent, pendant que quarante mille bougres, immobiles, attrapent des rhumes, fument la cigarette et ne donnent d'exercices qu' leurs cordes vocales ?
Je ne ddaigne pas l'exercice corporel: je l'aime, je le recommande, je le souhaite souvent, au fond d'une retraite trop studieuse. Mais cette comdie du sport avec laquelle on berne et fascine toute la jeunesse du monde, j'avoue qu'elle me semble assez bouffonne. Le sport devrait tre, avant tout, une chose personnelle, discrte, ou mme un jeu de libres compagnons, une occasion de rivalits familires et surtout un plaisir, un amusement, un thme de gaiet, de rcration.
Le sport est devenu la plus avantageuse des entreprises de spectacle. Il est devenu la plus tonnante cole de vanit. L'habitude, allgrement acquise, d'accomplir les moindres actes du jeu devant une nombreuse assistance a dvelopp, dans une jeunesse mal dfendue contre les chimres, tous les dfauts que l'on reprochait nagure encore aux plus arrogants des cabotins. Il s'est fait un bien trange dplacement de la curiosit populaire. Quel tnor d'oprette, quel romancier pour gens du monde ou du demi-monde, quel virtuose de l'loquence politique peut se vanter, aujourd'hui, d'tre aussi copieusement adul, clbr, caricatur que les chevaliers du ring, du stade ou de la piste ... ? Je parle de tous ces enfants que l'on disait avec juste raison des amateurs parce qu'ils aimaient quelque chose, et que l'on voit se transformer bien vite en sportsmen de mtier, vaniteux, cupides, qui cessent d'aimer leur plaisir ds qu'il devient un gagne-pain.
L'ambition, sans doute noble en soi, de briller au premier rang pousse un grand nombre de jeunes hommes rclamer de leurs corps des efforts auxquels ce corps parat peu propre. Le sport n'est plus, pour beaucoup, un harmonieux amusement, c'est une besogne harassante. Ds que les comptitions perdent leur gracieux caractre de jeux purs, elles sont empoisonnes par des considrations de gain ou de haines nationales. Elles deviennent brutales, dangereuses; elles ressemblent des attentats plutt qu' des divertissements
.
Daprs Georges DUHAMEL



Q U E S T I O N S


I/-Comprhension crite: (14 points)


1/-Qui parle dans ce texte ? Y a-t-il un indice qui y renvoie explicitement ?
2/-Que reprsente le premier paragraphe par rapport au reste du texte ?
3/-L'auteur numre les mfaits du sport. Quels sont ces mfaits?
4/-"je ne ddaigne pas l'exercice corporel" veut dire - Recopiez deux bonnes rponses :
a)-"Je mprise l'activit physique", b)- "Je ne mprise pas l'activit physique" c)-"J'apprcie l'activit physique" d)-" Je n'apprcie pas l'activit physique"
Choisissez la bonne rponse.
5/-L'auteur critique svrement le sport de comptition. En vous appuyant sur la dernire partie
du texte, dites quels sont les dangers et les cts noirs du sport de comptition ?
6/- Parmi les titres ci-dessous, choisissez celui qui convient au texte:
- Les avantages et les inconvnients du sport.
- Les mfaits du sport.
- La pratique sportive.
7/- Relevez du texte une expression quivalente du mot " sport ".
8/- Le sport est bnfique l'homme . Il a de nombreux adversaires.
Reliez les deux phrases l'aide d'un des articulateurs pris dans la liste suivante:
Pour que, bien que, en attendant que, puisque. (Faites les transformations ncessaires)
9/-Transformez la phrase ci-dessous la voix active :
"Les comptitions sont empoisonnes par des considrations de gain ou de haines nationales. "

II/-Production crite : (06 points)

Traitez lun des deux sujets suivants au choix :

Essai 1 : - Rsumez le texte en une centaine de mots.


Essai 2 : Le sport est la sant, il est la beaut et la vertu.
Dans le cadre dun dbat dides sur lutilit du sport, exposez les arguments que
les dfenseurs du sport pourraient apporter pour justifiez cette affirmation.


19 2008 - 20:14 1
    





: 1258
: 106
** : 3
: 3422
: 25/01/2008

: : Composition du Troisime Trimestre 3 A.S. (S.E) Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf    19 2008 - 20:11

Sujet 02

Texte :

La photographie


Il y avait quelques mois que javais acquis cette photographie. Colle sur un panneau de contre-plaqu, elle envahissait presque tout un mur et, bien souvent, je me demandais pourquoi je ne la remplaais pas ; je ne lui trouvais rien de remarquable et en gnral je napprciais gure la photo.
A la rigueur, on pouvait lui trouver quelque chose dinsolite, une impression diffuse qui me drangeait parce que justement, je ne voyais pas exactement pourquoi je jugeais cette image insolite. Elle reprsentait un grand lac, vraiment trs banal, avec en arrire plan une colline pas moins banale. La photo tait en noir et blanc, le ciel uniformment gris sale. Sur le lac, on voyait une barque, perdue au loin, minuscule.
Je mis un certain temps me rendre lvidence, mme si elle me paraissait difficile accepter : la barque, de semaine en semaine, avanait. Cest ainsi quinexorablement, se dplaant dans un espacetemps impossible dfinir, la barque grandissait parce quelle avanait sur le lac, venue de quelques lointain rivage pour se diriger vers le bord extrieur du clich. Autant dire vers moi.
Un jour, je pus distinguer deux personnages dans la barque. Lun ramait, lautre assis plus en avant semblait ne rien faire. Quelque temps plus tard, dautres dtails me rentrrent dans le regard. Ctait un homme aux bras nus qui ramait et le personnage plac la proue ne pouvait tre quune femme.
Comme la barque se dirigeait droit vers moi, chaque jour qui passait donnait du poids, de la prsence aux deux personnages. Mais seule la femme mintressait. Jusquau moment o linquitude, puis leffroi sen mlrent parce que je la reconnaissais.
Impossible de la confondre avec une autre : ses longs cheveux raides et blonds, ses yeux si froids quils paraissaient teints, son corps trop massif et menaant dans son immobilit, tout en elle me donnait froid dans le dos. Surtout quelle me dvisageait les yeux dans les yeux, sans aucune trace de sentiment, et sur ses genoux il y avait un fusil dont le canon galement me lorgnait de son il de cyclope meurtrier. Une de ses mains semblait caresser tendrement la gchette.
Comment ne pas la reconnatre et me souvenir de tout sans trembler ? Javais eu une brve liaison avec elle, lhiver dernier : au printemps, excd, je rompais, emport par une brutalit qui ne me ressemblait pas et, ds cet instant, avec une froideur sauvage, elle stait jur davoir un jour ma peau
.
Daprs Jacques STERNBERG Histoires mourir de vous 1991 DENOEL




Q U E S T I O N S


I/-Comprhension crite: (14 points)

1- Quand et o se droule cette histoire ?
2- Quels sont les lments constitutifs de la photo ?
3- Qu'est ce qui attirait davantage l'attention du narrateur dans la photo ?
Relevez du texte la phrase qui le montre.
4- Quels sont les sentiments prouvs par le narrateur en contemplant cette photo ?
5- Relevez du texte les expressions et les mots qui renvoient au lexique de la peur.
6- " Elle s'tait jur d'avoir ma peau ". L'expression souligne signifie:
a- de me tuer. b- de me soigner la peau. c- de me griffer la peau.
Choisissez la bonne rponse.
7- " A la rigueur, on pouvait..cette image insolite ".
Rcrivez la phrase ci-dessus en mettant ses verbes au pass compos.
8- Transformez la phrase suivante la forme passive:
" La femme me dvisageait les yeux dans les yeux. "
9- Transformez les expressions soulignes en adjectifs qualificatifs:
a- sans aucune trace de sentiment ..
b- une impression diffuse qui me drangeait ..


II/-Production crite : (06 points)

Traitez lun des deux sujets suivants au choix :

Essai 1 : - Rsumez les six (06) tapes du rcit fantastique
en compltant le tableau ci-dessous



Essai 2 : Par une nuit d'hiver pluvieuse, vous vous htiez de rentrer chez vous.
En cours de route, vous avez fait une rencontre trange qui vous a glac d'horreur.
Racontez.


 Vos professeurs
 vous souhaitent
 la russite au Bac
    





: 1141
: 27
: 3248
: 10/11/2008

: : Composition du Troisime Trimestre 3 A.S. (S.E) Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf    5 2009 - 19:47

    
 
Composition du Troisime Trimestre 3 A.S. (S.E) Lyce de la Rconciliation Nationale dEl-Attaf
          
1 1
 
-
» site www.tata.fr.ma : college et lyce
» LyCee AoULouZ
» Lyce en Photos

:
 ::   ::  -